24
JUIL
2014

Des nouvelles de Greg.

Le circuit du tennis mondial ne prenant jamais de vacances, Grégoire continue actuellement à arpenter les différents tournois ATP, qu’il s’agisse de Challengers ou de Grand Prix.

Au menu des dernières semaines écoulées, l’Angleterre, les Pays Bas, la Pologne et la Suisse. Et pour les prochaines semaines, l’Espagne, la République Tchèque et les Etats Unis. Comme le dit l’adage, les voyages forment la jeunesse !!!

Côté résultats, un petit coup de moins bien après les qualifs de Wimbledon où, pour mémoire, Grégoire s’était incliné au second tour face à Gilles Muller, de retour dans le Top 100 et qui, quelques jours plus tard, se retrouvait dans le grand tableau face à un certain Roger Federer.

S’en sont suivies deux semaines « off » dues à une blessure au dos, puis un tournoi de reprise aux Pays-Bas. Comme l’analyse Greg, il n’est pas toujours évident de trouver le parfait équilibre en terme de calendrier. Il faut jouer beaucoup de tournois pour enchaîner les matches, engranger les points et progresser au classement. Mais savoir aussi faire des pauses pour garder de la fraîcheur et éviter d’arriver à saturation.

Il y a une dizaine de jours, à Poznan, Greg s’inclinait face à un des hommes en forme du moment, le belge David Goffin, qui allait d’ailleurs remporter le tournoi (son second d’affilée !) sans perdre le moindre set. Et lors des qualifications du tournoi de Gstaad (ATP 250), Grégoire sortait prématurément après un « mauvais match ».

Autant de défaites qui, même si elles sont parfois frustrantes et empêchent d’avancer dans les tableaux et de faire le plein de confiance, n’ont rien d’exceptionnel ni de catastrophique. D’autant qu’au niveau comptable, Grégoire est cette semaine 169ème à l’ATP, donc tout près de son meilleur classement historique depuis qu’il est arrivé sur le circuit.

Dans deux jours, Grégoire s’envole pour l’Espagne et le tournoi de Ségovie, puis enchaînera avec  Prague, dernier tournoi avant de s’aligner aux qualifs de l’US Open. Autant de tournois qu’il aborde avec appétit et qui doivent permettre de traduire sur le court les bonnes sensations tennistiques observées à l’entraînement et la volonté de jouer ces rencontres avec le détachement suffisant.

Courage Greg ! Nous savons tous que le tennis est une histoire de cycles et qu’il suffit parfois de quelques matches  gagnés « à l’arrache » pour que la machine se remette en route et que les victoires s’enchaînent.

En attendant, les membres du TCAV sont tous ensemble mobilisés derrière toi et restent plus que jamais convaincus que tu as encore de superbes batailles à livrer (et à remporter !) lors des prochains tournois et pas mal de marches à gravir dans la hiérarchie ATP.

 

Mucha suerte para Segovia et à bientôt pour la suite de l’aventure !